Woyzeck

Du 26/01/2016 au 30/01/2016

Prochaines dates

    Toutes les dates

    Durée

    01:15

    Tarifs

    • Tarif plein22 €
    • Strapontin21 €
    • Tarif réduit17 €
    • Tarif jeune9 €
    Les formules d’abonnement

    En bref

    De Georg Büchner
    Adaptation, mise en scène et scénographie Michel Dezoteux

    Dans un univers visuel et musical, à la chronologie cassée, la pièce inachevée de Büchner nous plongent au cœur de la pensée de Woyzeck, une pensée sans cesse mouvante, sans cadre et sans limites, qui finit sa course dans un trou béant : la folie.

    Homme moderne s’il en est, Woyzeck est un homme exploité de bien des manières. Il vient de s’enrôler dans l’armée, est sadisé par son capitaine, utilisé comme cobaye pour les expériences médicales d’un médecin exalté qui l’exhibe à ses étudiants et il se fait piquer sa femme par le Sergent Major. “ Je crois que si on allait au ciel, il faudrait encore qu’on aide à faire le tonnerre ! ” dit Woyzeck.

    Quarante-neuf fragments de la chronologie bousculée d’un pauvre hère qui a des voix. Soumis à des accès de schizophrénie, ces voix lui soufflent sans arrêt : “ tue, tue ! ”, ce qu’il finit par faire. Responsable ? Irresponsable ? Est-il vraiment fou ou est-ce la société qui l’a définitivement abîmé ? Comme chez son cousin en folie Hamlet, on ne sait pas. La pièce ne répond pas mais dit que “ chaque homme est un abîme. On a le vertige quand on se penche dessus. ”

    Que des actes, “ pas de lamentations ! ” affirme le metteur en scène Michel Dezoteux. Il agence ces fragments avec la vigueur noire d’un thriller, comme une avancée inéluctable et fatale dans les méandres de l’esprit aliéné de Woyzeck.

    Inspirée d’un fait divers survenu le 21 juin 1821 (un perruquiercoiffeur au chômage poignarde sa petite-amie), Woyzeck est une oeuvre en morceaux, “ à composer ”, l’ordre n’ayant pas été fixé par l’auteur, Georg Büchner, mort à 23 ans du typhus en 1837. Il laisse derrière lui trois pièces, dont Woyzeck, inachevée, qui deviendra pourtant un classique absolu.

    Avec
    Karim Barras
    Azeddine Benamara
    Éric Castex
    Inès Dubuisson
    Fanny Marcq
    Denis Mpunga

    Création lumière
    Éric Vanden Dunghen

    Création costumes
    Odile Dubucq

    Création maquillage
    Jean-Pierre Finotto

    Composition musicale
    Alexis Koustoulidis

    Geste
    Claudio Bernardo

    Assistanat à la mise en scène
    Glenn Kerfriden

    Un spectacle du Théâtre Varia, en collaboration avec le centre des Arts Scéniques (CAS).

    Avec l’insertion du Monologue de l’ascenseur de La Mission de Heiner Müller (traduction Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger)

    • Le 26/01/2016 à 20:30
      Le 27/01/2016 à 20:30
      Le 28/01/2016 à 19:00
      Le 29/01/2016 à 20:30
      Le 30/01/2016 à 19:00
      Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)