Seasonal Affective Disorder

Le 24/08/2018 à 20:45

Dans le cadre du festival La mousson d’été

Prochaines dates

Durée

01:30

Tarifs

  • Tarif plein 11 €
  • Tarif réduit 8 €

Réservations au 03 83 81 20 22 ou à festivaldelamousson@gmail.com

Les formules d'abonnement

En bref

De Lola Molina, mise en scène Lélio Plotton 
Au centre culturel Pablo Picasso de Blénod-lès-Pont-à-Mousson
Dolly est une gamine capable de boire un chocolat chaud, de mâcher un chewing-gum et de fumer une clope en même temps. Elle a des tatouages imaginaires et de vraies taches de sang dans le cou. Vlad est l’homme au nom qui porte malheur. C’est à l’Etap Hôtel de la Porte de Bagnolet qu’ils deviennent « Vlad et Dolly ». Commence alors une cavale rock et amoureuse, faite de bagnoles, de flingues et de nuits passées dehors. Autour d’eux, la nature et le temps se dérèglent : le soleil ne se lève plus. Elle est sa petite lumière d’aube. Il est son sauveur.

Dolly est une gamine capable de boire un chocolat chaud, de mâcher un chewing-gum et de fumer une clope en même temps. Elle a des tatouages imaginaires et de vraies taches de sang dans le cou.
Vlad est l’homme au nom qui porte malheur.

C’est à l’Etap Hôtel de la Porte de Bagnolet qu’ils deviennent « Vlad et Dolly ». Commence alors une cavale rock et amoureuse, faite de bagnoles, de flingues et de nuits passées dehors. Autour d’eux, la nature et le temps se dérèglent : le soleil ne se lève plus. Elle est sa petite lumière d’aube. Il est son sauveur.

Note d’intention de Lola Molina, l’auteure

Ce qui m’intéresse d’écrire ici c’est : et si le désir se réalise ? Au début de la pièce, Dolly est dans un bar, sa situation est extrêmement trouble, et il y a cet homme, Vlad, un peu moins paumé qu’elle, qui lui propose un toit pour la nuit puis de partir avec elle. C’est la transgression qui s’opère simplement en assouvissant le désir de Dolly : et si quelqu’un arrivait et me soustrayait à la somme des responsabilités qui s’apprêtent à me tomber dessus ? Et Vlad arrive et le fait. Je voudrais qu’il y ait dans cette substitution du rêve à la réalité quelque chose de la subversion, du désir qui l’emporte sur la loi. Je voudrais que l’histoire de Vlad et Dolly déplace les repères de la permission et de l’autorisation chez celui qui l’écoute, je voudrais que cette histoire lui donne de la force et que cela ouvre des possibilités d’action.

Note d’intention de Lélio Plotton, le metteur en scène

Ce spectacle est un hors-piste poétique, palpitant et amoureux, dans lequel nous sommes plongés.
La scénographie est holophonique : la salle et la scène sont équipées d’un système de diffusion du son en multicanal, reconstituant un environnement sonore immersif, qui par la dispersion des sources suit le rythme de la course folle de Vlad et Dolly. La diffusion en multicanal permet d’accentuer certains évènements, de créer des gros plans sonores et de donner du mouvement. Les différentes atmosphères des lieux qu’ils traversent sont légèrement modifiées, amplifiées par la peur ou l’excitation de la cavale.

En toile de fond de ce road-trip théâtral est projetée une vidéo qui restitue les changements de la nature. Au contact d’un environnement déréglé, à la fois berceau et lieu hostile, leurs corps se salissent et s’abîment. La vidéo, matiérée, se teinte d’aplats de couleurs vives et artificielles, elle accompagne les variations de leurs états intérieurs. Elle est le rétroviseur que Vlad et Dolly ne quittent pas des yeux.

Le plateau est nu ; seuls quelques objets-reliques de l’histoire de Vlad et Dolly (machine à écrire, robes, armes…) sont utilisés par les comédiens. Ces objets sont comme les empreintes de la vie de Vlad et Dolly. Ils sont le fil rouge qui retient les personnages à la réalité. Avec Anne-Lise Heimburger et Laurent Sauvage, nous avons cherché à recréer sur scène une sensation électrique, celle du désir et du « hors-la-loi ».


Spectacle présenté dans le cadre de la Mousson d’été

Avec
Anne-Lise Heimburger
Laurent Sauvage
Création sonore Bastien Varigault,
Création vidéo Jonathan Michel
Création lumières Françoise Michel
 
Coproduction
Compagnie Léla / D.R.A.C. Centre – Val de Loire /  
Prix Lucernaire – Laurent Terzieff – Pascale de Boysson / Région Centre – Val de Loire.
Partenaires : EMMETROP / Studio d’arts numériques du Théâtre-Studio d’Alfortville / La Pratique – Compagnie C. Loyer / Théâtre Olympia – CDN de Tours.

Texte sélectionné par Texte En Cours pour TEC 2016, les E.A.T., le Panta Théâtre, les Mardis Midi du Théâtre 13, Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2017, la Mousson d’Eté 2017, Prix Godot des Lycéens.

Texte édité aux Éditions Théâtrales.

  • Le 24/08/2018 à 20:45
    Blénod-lès-Pont-à-Mousson | Centre Culturel Pablo Picasso
Aucune fiche technique n'est proposée pour ce spectacle.