Les bijoux de pacotille

Du 03/03/2020 au 06/03/2020

Prochaines dates

  • Le 03/03/2020 à 20:00
    Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)
  • Le 04/03/2020 à 20:00
    Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)
  • Le 05/03/2020 à 19:00
    Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)
Toutes les dates

Durée

01:15

Tarifs

  • Tarif plein22 €
  • Tarif réduit17 €
  • Tarif jeunes9 €
Les formules d’abonnement

En bref

Texte et interprétation Céline Milliat-Baumgartner
Mise en scène Pauline Bureau

Le 19 juin 1985, à 3h30 du matin, une voiture sort de la route à l’entrée du tunnel de St-Germain-en-Laye – et prend feu sur le bas-côté… Loin de tout pathos, Céline Milliat Baumgartner entreprend dans ce texte un long travail de mémoire à travers les objets et photos qu’elle possède pour dresser le portrait de ses parents disparus. Un père souvent absent pour son travail et une mère actrice qui embrasse Depardieu dans un film de Truffaut.

Avec retenue et pudeur, Céline Milliat-Baumgartner nous livre son « histoire vraie », celle de la perte de ses parents dans un accident, à l’âge de 9 ans. Une boucle d’oreille calcinée et des bracelets en métal noircis sont tout ce qui reste après que la voiture des parents a quitté le bas-côté. On ne dit rien aux enfants. Trente ans après, l’autrice, à partir de ces traces, bijoux de pacotille arrachés à l’oubli, dessine les contours de ce manque, de cette absence qui a fondé sa vie.

Les bijoux, ce sont aussi ses souvenirs, parfois brillants, parfois ternis, souvent fugaces, ce sont ses mots sortis du néant qui prennent vie, dansent et virevoltent, s’enflamment, éphémères et fragiles.

Une scénographie poétique, en reflets, sert un processus de deuil comme un chemin que l’on suit à tâtons, où l’on croise ses fantômes, ses souvenirs vrais, inventés ou rêvés.

Il y a des tours de magie, l’air de rien, et l’on se dit que chacun vit avec des spectres, que toute existence repose sur les traces de ceux qui ne sont plus.

Pauline Bureau, metteure en scène orfèvre de l’intime nous offre ce spectacle comme un diamant à facettes, dans la vérité d’une émotion contenue, une vibration où rien n’est trop ni trop peu, juste délicatesse.

Elle revient à La Manufacture après Sirènes (2016).

Texte et interprétation Céline Milliat-Baumgartner
Mise en scène Pauline Bureau

Dramaturgie Benoîte Bureau
Scénographie Emmanuelle Roy
Composition musicale et sonore Vincent Hulot
Lumière Bruno Brinas
Costumes et accessoires Alice Touvet
Vidéo Christophe Touche
Magie Benoît Dattez
Travail chorégraphique Cécile Zanibelli
Développement / Diffusion Olivia Peressetchensky
Administration Claire Dugot
Chargé de production et logistique Paul Lacour-Lebouvier

Production La Part des Anges Coproduction Théâtre Paris-Villette, Le Merlan – Scène nationale de Marseille, Théâtre Romain Rolland – Scène conventionnée de Villejuif Avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création et de la Ville de Paris pour l’aide à la diffusion Résidences de création au Théâtre Paris-Villette, au Théâtre Romain Rolland et au Théâtre de la Bastille Créé en 2017 au Théâtre Romain Rolland, scène conventionnée de Villejuif Remerciements à Julien Ambard et Carole Mettavant. Merci à Adrien De Van pour son regard amical Le texte est publié aux Éditions Arléa Pauline Bureau est artiste associée à la Comédie de Caen – CDN de Normandie Aquitaine

  • Le 03/03/2020 à 20:00
    Le 04/03/2020 à 20:00
    Le 05/03/2020 à 19:00
    Le 06/03/2020 à 20:00
    Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)