Femme verticale

Du 13/03/2017 au 16/03/2017

Prochaines dates

    Toutes les dates

    Durée

    01:00

    Tarifs

    • Tarif plein22 €
    • Tarif réduit17 €
    • Tarif jeunes, demandeurs d'emploi9 €

    Tarif jeune : moins de 27 ans, demandeurs d’emplois, bénéficiaires des minima sociaux, intermittents du spectacle

    Les formules d’abonnement

    En bref

    D’après des textes de Nelly Arcan, Élisabeth Badinter, Geneviève Brisac, Andrée Chedid, Virginie Despentes, Annie Ernaux, Catherine Millet, Anaïs Nin Simone Veil, Virginia Woolf… et des citations de Simone de Beauvoir Olympe de Gouges

    Conception et jeu Éric Massé

    « On ne naît pas femme, on le devient. »

    Les garçons jouent au foot et les filles à la poupée, chacun le sait. Éric Massé, comme les auteures qu’il convoque, ne se satisfait pas de ces injonctions bornées, de cette assignation à résidence des identités. Acteur, metteur en scène, performeur, plasticien, Éric Massé sait que le travestissement est un genre qui va bien au théâtre. Shakespeare en fait un comble vertigineux de la séduction. Chez Marivaux, c’est un révélateur émouvant des brutalités sociales. Toujours, le travesti met en abîme l’ivresse de cette question : quel genre ? Cette notion, en réalité, se déploie dans d’infinies nuances et Simone de Beauvoir l’affirme avec force :
    « On ne naît pas femme, on le devient. »

    Dans la bibliothèque où Éric Massé et son double féminin, Juliette, nous convient, il y a des cris et des chuchotements, des paroles, des actes et des textes puissants, du passé ou du présent, connus ou moins connus. La liberté des déterminations sexuelles, c’est la liberté tout court, universelle. Femme verticale – le titre évoque la première femme debout, Lucy – nous ouvre à cette conscience avec autant d’humour que de tendresse. Une délicatesse sans afféterie, qui nous touche.

    Conception et jeu
    Éric Massé

    D’après des textes de
    Nelly Arcan,
    Élisabeth Badinter,
    Geneviève Brisac,
    Andrée Chedid,
    Virginie Despentes,
    Annie Ernaux,
    Catherine Millet,
    Anaïs Nin,
    Simone Veil,
    Virginia Woolf
    et des citations de Simone de Beauvoir,Olympe de Gouges

    Collaboration artistique
    Richard Brunel

    Collaboration scénographique et technique
    Pierre Haderer

    Vidéo
    Fabienne Gras

    Costumes
    Dominique Fournier

    Son et régie générale
    Raphaël Parseihian

    Musique (pour les textes d’Anaïs Nin et Virginie Despentes)
    Julie Binot

    Lumières
    Florent Oliva

    Construction
    Christophe Petit
    Didier Raymond
    et Davis Bétourné

    Coproduction Comédie de Valence, Centre Dramatique National Drôme-Ardèche, Scène nationale 61 et la Compagnie des Lumas.
    Avec le soutien des Châteaux de la Drôme dans le cadre de la manifestation « Elles ».
    La Compagnie des Lumas est en convention triennale avec la Drac Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Saint-Etienne.
    Elle est soutenue par le Conseil Général de la Loire.

    Remerciements à l’Atelier de taxidermie « Au Saint-Hubert »- Gilbert Renouf (Carouges),
    et pour leur voix, Laurent Amblard, Julie Binot, Angélique Clairand, Céline Déridet, Rosalie Di Stefano, Aline Gadala, Marina Masquellier, Raphaël Parseihian
    et les membres du collectif artistique de la Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche : Richard Brunel et Olivier Balazuc.

    • Le 13/03/2017 à 19:00
      Le 14/03/2017 à 20:00
      Le 15/03/2017 à 20:00
      Le 16/03/2017 à 19:00
      Nancy | Théâtre de la Manufacture (Grande Salle)