Emile Friant, une vie de peinture

Du 16/12/2016 au 21/01/2017

Prochaines dates

    Toutes les dates

    Durée

    00:50

    Tarifs

    • Tarif plein10 €
    • Tarif jeune5 €

    Tarif jeune: moins de 27ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux, intermittents du spectacle

    L’entrée dans le musée et l’accès au spectacle s’effectuera par le 1bis rue Gustave Simon.

    Les formules d’abonnement

    En bref

    D’après Au revoir Monsieur Friant de Philippe Claudel
    Carte blanche à Charles Villeneuve de Janti

    Dans le cadre de l’exposition Emile Friant, le dernier naturaliste ? présentée au Musée des Beaux-Arts de Nancy du 4 novembre 2016 au 27 février 2017.

    Féru de photographie, Emile Friant s’inspire de ses cadres et de ses profondeurs de champ. Avant les Surréalistes, il parvient à capter l’étrangeté du réel, qui acquiert, dans son regard, une dimension presque fantastique…

    Qui a visité une fois au moins le Musée des Beaux-arts de Nancy se souvient de ce tableau fascinant, ouvrant les collections, à droite en entrant : La Toussaint. Un mendiant assis, une couverture sur les genoux, présente sa sébile à la porte du cimetière. À droite, tranchant l’air pâle de novembre, une famille vient fleurir ses morts, impeccablement vêtue de noir. L’enfant, en passant, tend une pièce au mendiant. Né à Dieuze, en 1863, Emile Friant, après les Beaux-Arts de Nancy, fuit les poses académiques. Il préfère saisir l’instantané. Féru de photographie, il s’inspire de ses cadres et de ses profondeurs de champ. Avant les Surréalistes, il parvient à capter l’étrangeté du réel, qui acquiert, dans son regard, une dimension presque fantastique comme dans Les Amoureux, sur la passerelle métallique, les voiles noirs et la tombe de La Douleur, Le Trimardeur, au bord de son abri sous la pierre.

    Il y a la Lorraine, la ville, Nancy, ses alentours, les canaux, les mariniers et les faubourgs, les salons et les boudoirs. Et puis, la guerre. Des gravures, des estampes, plusieurs vies de peinture, des doutes, des ruptures.

    Le Musée ouvre ses réserves et présente les nouvelles oeuvres en sa possession à partir d’octobre 2016. Michel Didym, à douze reprises, lira, au coeur du musée et des tableaux, des extraits du livre de Philippe Claudel, Au revoir, Monsieur Friant. Un texte passionnant sur la vie de Friant, ses toiles et ses dessins, et ses propres souvenirs d’enfance. Il évoque sa grand-mère éclusière, qui connut le peintre, et se glisse dans une connivence intime avec Friant.

    L’entrée du public s’effectuera par le 1bis rue Gustave Simon.
    Le site du Musée des Beaux Arts de Nancy

    Carte blanche à Charles Villeneuve de Janti

    Parcours déambulatoire d’après Au revoir Monsieur Friant de Philippe Claudel et des correspondances du peintre.

    Avec
    Michel Didym

    Coréalisation Musée des Beaux-Arts de Nancy, Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture.

    • Le 16/12/2016 à 20:00
      Le 17/12/2016 à 19:00
      Le 18/12/2016 à 19:00
      Le 21/12/2016 à 19:00
      Le 22/12/2016 à 19:00
      Le 06/01/2017 à 20:00
      Le 07/01/2017 à 19:00
      Le 07/01/2017 à 20:30
      Le 13/01/2017 à 20:00
      Le 14/01/2017 à 19:00
      Le 14/01/2017 à 20:30
      Le 20/01/2017 à 20:00
      Le 21/01/2017 à 19:00
      Le 21/01/2017 à 20:30
      Nancy | Musée des Beaux-Arts